Une collection de trésors minuscules

Bonjour, chers lecteurs !

Aujourd’hui, je vais vous parlerai d’un livre de Caroline Vermalle qui s’appelle « Une collection de trésors minuscules ». Sorti en 2014, il a lieu en l’hiver de 2012 à Paris.

une-collection-de-trésors.jpg

Originalement, je lirais quelque chose d’autre. J’ai fait beaucoup de recherche, j’y  réfléchis longtemps et j’avais quelques sur ma liste. Je savais que je voulais lire quelque chose de Gilles Legardinier, mais je ne savais pas lequel. (Alors, j’ai fait une compromise et choisi quelque chose de différent entièrement!) J’étais même en route à la libraire pour décider entre les derniers choix quand je me suis tombée sur ceci. Juste devant la bibliothèque, il y a souvent une collection des livres qu’ils ne utilisent plus qu’on peut prendre. Ce jour-là, je lisais des BD à la bibliothèque et en sortant, je me suis arrêtée pour voir s’il y avait quelque chose d’intéressant. Et oui, il y en avait un. C’était un livre d’environs 300 pages, avec une scène parisien dans une boule de neige sur la couverture blanche et le titre d’aventure

sur dos. Je ne sais pas pourquoi j’ai choisi ce livre et non pas un autre, mais je suis contente de ma décision. Peut-être après avoir lu ce commentaire, vous auriez envie de le lire aussi.

De l’extérieur, Frédéric Solis a une vie parfaite : un carrière comme avocat des millionnaires et des vedettes, un appartement chic au cœur de Paris, une mannequin sophistiquée comme copine et maintenant un tableau magnifique d’Alfred Sisley. Il est tellement occupé qu’il lui faut une assistante pour s’occuper de son calendrier social. La vérité, par contre, est extrêmement différente. Il travaille tout le temps et il et sa copine se sont cassé depuis plusieurs mois. En plus, malgré l’évidence de sa richesse autour de lui, il est au précipice de faillite. Il risque tout perdre pour son amour de l’art…et puis, il reçoit une lettre qui peut le sauver. La lettre lui informe qu’il va hériter d’un homme qu’il n’a jamais. Mais à lieu de l’argent, il trouve que le héritage consiste de plusieurs billets de train et une carte de trésor. Mené par des circonstances désespérées, il embarque sur un voyage qui va changer sa vie.

Le livre n’est pas seulement l’histoire de Frédéric. Pendant l’histoire, on rencontre plusieurs autres personnages importants qui vont l’aider et le guider dans cette quête, s’ils le sachent ou non. Surtout, on a Pétronille, son assistante fidèle. Elle veut toujours sauver le monde et être pâtissier. Maintenant, elle essaie de faire plaisir à la monde tandis qu’elle passe ses jours en rêves des choux (et parfois, malgré ses efforts, son beau patron.) Quand elle fait un peu de recherche sur ce mort mystérieux, elle devient mêlée dans l’affaire aussi. Il était qui, ce Fabrice Nile ? Et pourquoi avait-il donné cette carte à un homme qu’il n’a jamais su ? Qu’est-ce qu’il y a vraiment à la fin de cette quête de trésor ?

Contrairement à « En voiture, Simone ! », ce livre est plus introspectif. Où l’autre est principalement des conversations, on apprend plus de les pensées et les vies internes des personnages dans ce livre. C’était une raison je l’aimais tant, parce qu’il y a beaucoup de belle prose. Les descriptions de la neige et l’hiver sont magnifiques, mais elle écrit beaucoup sur les sujets de substance aussi. Le livre souligne l’importance de profiter le plus de la vie, de ne pas juger sans savoir l’histoire complète et de pardonner ceux qui nous ont fait de mal.

Beaucoup de l’intrigue s’agit de l’art. J’apprécie la beauté que l’art amène dans la vie, mais je ne prétendrais pas d’être un grand fan. Au moins que c’est de l’art impressionniste, un de mes mouvements. Alors, j’étais un peu perdue quand l’écrivain parle de tous ces artistes. (Mais je connais le musée d’Orsay…mon musée préféré à Paris! C’est si beau!) Quand même, c’était très difficile pour moi de comprendre pourquoi Frédéric a risqué tout pour la toile de Sisley. Il a payé de millions de dollars qu’il n’avait pas pour ce tableau ! S’il ne pouvait pas payer les créanciers, ils l’auraient pris d’ailleurs. En plus, il a ensuite refusé de demander de l’aide d’un ami, en dépit du fait qu’il n’avait pas d’autre options. Il a fait plusieurs décisions similaires qui m’ont confondée beaucoup pendant l’histoire.

Par contre, j’aimais bien Pétronille. Son perspectif était amusant et je l’aimais comme personnage. Je me sympathisais beaucoup avec elle. Comme elle, j’adore faire des pâtisseries et il y a des fois où rêve de m’enfuir et ouvrir une pâtisserie. Un peu d’une idéaliste, elle a un grand cœur et veut aider tout le monde. Des fois, elle est un peu trop ingénue, mais elle n’est pas parfaite et on apprend beaucoup d’elle et sa famille. En plus, elle est déterminante pour la conclusion.

En tout, le livre m’a plu beaucoup. C’était un peu marrant de lire dans le printemps verdoyant de la Suisse, avec toutes les images de Paris en hiver et l’importance de Noël, mais il ne m’a pas trop dérangé. A premier coup d’œil, oui, il semble être un livre léger, peut-être un simple histoire d’amour, mais il y en a plusieurs thèmes plus sérieux. Il s’agit d’une recherche de trésor, mais aussi de la recherche du bonheur, d’apprécier la vie et nos bien-aimés, de l’intolérance et de la relation compliquée entre père et enfant. Vers la fin, j’avais des grosses larmes aux yeux plusieurs fois. C’était en fait très, très bon.

Une citation qui m’a frappé beaucoup :

« …je vais vous révéler le secret…L’explication scientifique est que chaque décision que nous prenons, consciemment ou inconsciemment, quels que soient notre âge, notre origine ou notre numéro de Sécu, est dictée par nôtre quête de bonheur. Le bonheur, au niveau vital, c’est simple : avoir un toit sur notre tête, assez à manger pour nous et notre famille et être protégés des attaques de nos voisins. Nous, les privilégiés, nous avons déjà tout ça, et c’est la que ça se complique… »

-Un personnage je ne vais pas nommer parce que le mystère est très important dans cette histoire. Le passage entier m’a frappé beaucoup. (Page 218)

Une petit note : J’aimais beaucoup comment elle a construit le livre. J’aime un bonne histoire d’aventure, et cela m’intrigué sans introduire des pirates ou des sorcières. Le mystère restait un mystère jusqu’à la fin, mais il y avait des indices qui font du sens. J’aimais aussi la façon avec laquelle elle a traité les sentiments amoureux. Ce n’est pas ce qu’on suspect au début. C’est un peu trop « coup de foudre » pour une relation, mais je me souriait beaucoup quand même. Je pense qu’ils font un très bon couple. (J’essaie de ne pas dire trop pour révéler des surprises.)

Et vous, chers lecteurs? Vous l’avez lu? Vous avez des bons recommendations pour les livres comme ceci?

A la prochaine fois!

PS-J’admet que j’étais un peu ennuyé qu’il a lieu à Paris. Toutefois, je l’ai choisi et il va dehors de Paris aussi.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s