Le chemin aux oiseaux

Salut à tous !

Aujourd’hui je vous parlerai d’une bande dessinée qui s’appelle  « Le chemin aux oiseaux ».

J’essaie de varier les genres de BD je lis pour ce blog. Je ne veux pas qu’elles soient toutes d’une catégorie. Alors, je suis tellement content que j’ai choisi cette BD. Dans « Le chemin aux oiseaux », on voit le monde aux yeux d’une jeune fille. Elle commence par parler du chemin elle traversait avec ses parents. Elle parle du chemin et les oiseaux et d’être si contente qu’on pense avoir des ailes. Mais c’était avant. Peu à peu, on apprend des choses qu’elle ne dit pas exprès, et peut-être qu’elle ne sait pas elle-même. On apprend que son père ne vit plus avec elle et sa mère. La fille attend avec hâte le dimanche, le jour qu’il lui rend une visite. Ce jour-là, ils se promènent à travers le chemin encore. Pour le lecteur, on sait que ses parents sont séparés, peut-être divorcés. Mais elle ne le comprend pas complètement, elle demande juste quand Papa va retourner.

C’est une belle histoire. Il y a plusieurs motifs : les oiseaux, les arbres, la peine de ses parents, un conte de fée lis par sa maman et racontée à sa meilleure amie le jour suivant et bien sûr le chemin. C’est fait d’un style expressif en blanc et noir. Les coups de pinceau me fait penser aux expressionnistes qui cherchent à exprimer l’émotion plus que les détails exactes. Il plaît bien les émotions de la narratrice, des fois légère et plein d’espace, d’autrefois lourd et confondant.

L’intrigue est libre, il explore la vie interne de cette fille, surtout ses sentiments connectés au chemin. Il n’y a pas beaucoup de personnages, juste ceux qui sont importants à elle. Les fonds, parfois vides parfois détaillés, n’ont pas des personnes externe. C’est comme parler à une fille, elle ne donne pas tout détaille, il faut qu’on interprète de temps en temps.

Elle m’a dit beaucoup, cette BD. J’étais enfante d’une divorce très difficile. Ça fait longtemps, mais je connais l’espoir de voir un parent qui n’est plus là, la confusion pourquoi c’est come ça. Mais il ne faut pas avoir une expérience similaire pour apprécier l’histoire. Nous étions tous les enfants, une fois. Si vous aimiez « Un bruit étrange et beau », je conseille cela aussi. Les styles et les histoires sont différents, mais celle-ci avait une air similaire. Tranquille. Un peu triste. Un peu d’espérance. Un autre perspectif.

Vous l’avez lu? Qu’en avez-vous pensé? Dites-le-moi au dessous!

A la prochaine!

Lauren

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s