Le Creux-du-Van

Bonjour, chers lecteurs!

Vous voulez une randonnée vous n’oublierez jamais ? Vous avez un jour entier pour y consacrer ? Si vous avez dit « oui » aux deux questions, vous devriez monter le Creux-du-Van.

This slideshow requires JavaScript.

Le Creux-du-Van est un cirque naturel des époques glacials. On peut le monter et traverser le bord en environs 5 heures (mais je crois qu’on a fait environs 6). Selon Wikipédia, il a une hauteur d’environs 200 mètres. Personnellement, j’ai beaucoup peur des hauteurs. Cette randonnée ne me dérangeait pas trop. Le chemin est aussi large que je me sentais en sécurité, mais à un autre point de ma vie, je serais pétrifiée. Sachez vous-mêmes. Je le conseille, car il est vraiment beau et une belle expérience, mais c’est quelque chose de difficile. Si même l’idée des hauteurs vous faîtes du vertige, ne le faites pas. Si vous n’êtes pas sûrs…Je vous conseille de le monter et voir si vous pouvez le faire. Il ne faut pas rester au bord du cirque.

En plus, c’est classifié comme une randonnée « difficile ». Je ne sais pas si j’ai d’accord avec cette classification, mais la randonnée n’est pas toujours facile. Si vous n’êtes pas sportifs, pensez peut-être à la Gorge de l’Areuse. C’est très beau, il commence du même point, mais c’est plus facile. Si vous le faites quand même, soyez conscients que vous auriez des courbatures dans les jours suivants. (Oui, tout fait mal, mais vous souririez, sachant ce que vous aviez accompli !)

Qu’est-ce que la randonnée ? On commence à Noiraigue, la même ville de commencement que la Gorge de l’Areuse. De là, on suit le chemin à travers quelques fermes et une forêt remplie de brume. La première partie d’inclination est assez douce, mais c’est une bonne idée de s’échauffer d’abord. Il y a une fontaine et puis un restaurant qui s’appelle le Ferme Robert. Là, vous pouvez rester un peu et regarder les chevreuils avant de commencer la vraie randonnée. Après le Ferme Robert, il y a le sentier de 14 contours. C’est dur, mais on le survit. Et puis…on arrive au sommet. On a vu des petits regards entre les arbres pendant l’ascension, mais ce n’est rien à la vue du sommet. Il semble qu’on peut voir le monde entier. A droit, il y a des vaches et des ânes dans les champs verts. A gauche, les montagnes et la vallée. On continue le chemin à travers tout le bord (ou dans les prairies, si vous voulez plus d’espace entre vous et le bord), chaque vu magnifique et pittoresque. Et puis, la descente. Quand je l’ai faite, il pleuvait la semaine précédente et la terre de la descente était toujours mouillée. Je n’avais que mes baskets et même une amie qui avait des bons chaussures de randonnée a glissé parfois. Puis, nous nous sommes perdues parce qu’on a perdu le bon chemin, mais tout allait bien à la fin. C’est un expérience incroyable, je vous jure. Fraichement, c’était une de mes meilleures expériences en Suisse.

De quoi qu’est-ce que vous avez besoin ?

  1. Des bons chausseurs (et des bonnes chaussettes pour ne pas faire des cloques.)
  2. Une bouteille d’eau (obligatoire, fiez-moi) et une petite trousse de secours (facultatif, mais utile)
  3. Un esprit ouvert et motivé
  4. Un ami, pour passer du temps, au moins pour la première fois
  5. (Facultatif) Une caméra, pour toutes les photos incroyables !

Au dessus, j’affiche quelques photos magnifiques de cette aventure inoubliable.

A la prochaine !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s