Le transport public en Suisse

Bonjour mes chers lecteurs !

Je voyageais un peu en Europe pendant le congé de printemps. Après de nombreux buses, trains et aéroplanes, j’en suis sûr : la Suisse a le meilleur système de transport public dans le monde entière. Ok, ok, peut-être pas le monde entière, mais les parties du monde j’ai vu jusqu’à ce point-là dans ma vie.

Pour contexte, d’où je viens au Minnesota, la voiture est un fait de la vie. Je vivais dans un petit village à la frontière entre banlieues*. Même dans la ville à côté du village, où je suis allée au lycée, c’est très difficile de vivre sans permit de conduire. Tout est trop loin de l’un l’autre et il n’y a pas de transport public, sauf les buses pour l’école. Il y a un bus qui va aux Villes Jumelles, mais pour la plupart il faut une voiture pour aller au stop. À mon université aux États-Unis, je vivais dans une ville avec un système de transport public…mais j’avais déjà une voiture. J’ai pris le métro quand j’étais à Paris, mais ce n’était pas la même chose. Alors, j’avais peu d’expérience avec le transport public.

Pendant mon année en Suisse, je voyageais dans plusieurs pays. En Italie, ils nous ont abandonnés à une petite gare sans explication pendant quelques heures une nuit, une heure ou plus loin de notre destination. (Même les conducteurs étaient très confondus. Les voyageurs italiens ont traduit au reste d’entre nous que la gare terminale n’avait pas d’électricité et ils ont voulait le train pour autres parcours.) Notre hôte nous a dit que les buses à Edinburgh étaient les meilleurs dans tout le Royaume-Unis, mais nous ne pouvons pas du tout les comprendre. (Mais nous aimions beaucoup le deuxième étage ! Trop cool !)

Le système suisse n’est pas parfait. Contrairement à l’idée publique, les trains ne sont pas toujours à l’heure. Les buses non plus. Les aéroports sont parfois aussi embêtants que ceux aux US. Quand le transport arrête pour la nuit, il n’y a pas de place pour ceux qui ont raté leur connexion et attendent le prochain. (J’ai passé une nuit à Berne à cause de cela. En janvier. Dans un gare sans portes. Une histoire pour une autre fois !) Mais on peut comprendre le système assez facilement, il y a beaucoup de communication et les ouvriers à SBB aident beaucoup. Les Suisses ont beaucoup de la chance de l’avoir !

Choses à savoir :

*Si vous habitez en Suisse, vous pouvez acheter une carte demi-tarif. Cette carte réduit les coûts de voyager en Suisse. (Malheureusement, pas toujours la moitié prix. Quand même, payer moins ? C’est génial !)
*Si vous habitez en Suisse ET vous voyagez beaucoup, vous pouvez acheter le « Swiss Pass ». C’est un abondamment pour tout voyage dans la Suisse. Il faut l’acheter au moins de 4 mois et c’est environs 400 par moi (si je ne me trompe pas.) C’est vraiment cher, mais ça fait du sens pour les ouvriers qui travaillent en autres villes. Pour les étudiants, s’ils ont des cours dans une autre ville, l’école paie pour la moitié.
*Quelle direction ? Les buses ont deux choses sur l’écran : le numéro de ligne et le stop terminal. Les trains ont plusieurs des stops sur
*Sur le bus, si vous voulez descendre au prochain stop, cliquez le bouton rouge qui dit « Stop ». Pour ceux qui utilisent le transport public beaucoup, peut-être ça semble simple. Vraiment, je ne le savais pas quand je suis arrivée. Je pensais qu’ils étaient comme des boutons de secours je voyais pendant mes expériences rares sur le transport américain.
*Beaucoup des aéroports suisses sont à côté des gares. On peut prendre le train directement à l’aéroport de Zürich ou Genève ou un bus du gare à Basel jusqu’à l’aéroport.
*Il ne faut pas parler à quelqu’un pour acheter un billet
*GARDEZ VOS BILLETS, surtout sur le train. Le système de bus ne vérifie pas toujours les billets (contrairement aux autres systèmes, c’est un système de l’honneur. Mais il faut bien sûr l’acheter !), mais ils les vérifient presque toujours sur les trains. Si vous ne l’avez pas, c’est un frais très lourd !
*Vérifiez que vos abondamment sont courants ! J’ai oublié et j’ai passé la limite par un jour et ils m’ont donné un frais de 120CHF ! Je pouvais expliquer la situation pour le réduire, mais c’est vraiment grave.
*Les places : si le bus a beaucoup de voyageurs, soyez polis et ne prenez pas des places avec vos affaires. Au contraire, s’il n’y a pas beaucoup de personnes dans le bus ou train, c’est normal de rester vos affaires à la chaise à côté de vous.

Et…je pense que c’est tout pour maintenant. Qu’en pensez-vous? Vous avez des bons systèmes de transport public ou des systèmes horribles? Vous avez des commentaires sur le tranport Suisse? Ditez-les-moi au dessous!

À bientôt!
Lauren

*Les banlieues n’ont pas forcement de mauvaise connotation aux US. Elles sont mêmes souvent plus secure et plus aisées que les grandes villes, comme la mienne.

**Ma ville lui-même était un banlieue des « Twin Cities » Villes Jumelles, deux grandes villes de Minnesota.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s