TOI, MOI, LES AUTRES

Laïla est une jeune femme à l’université. Elle veut devenir une avocate pour aider les familles immigrées comme la sienne. Gab est le fils d’une famille aisée qui ne fait que se passer le temps au casino, malgré les efforts de sa famille. Dans la même ville, ils sont cependant des mondes complètements différents. Un jour ils se croisent quand le petit frère de Laïla est presque écrasé par la voiture de Gab. Le frère survit l’accident avec juste un bras cassé mais pour Laïla et Gab, ils ne seraient jamais le même.

C’est coup de foudre pour Gab, mais Laïla a des autres choses de s’en occuper. Plusieurs entre ses voisins sont immigrés sans papiers…sa meilleure amie y comprit. Elle n’a pas le temps pour les hommes…même les très jolis hommes. En plus, Gab se mariera bientôt à sa fiancée, Alex…un fait qu’il ne dit pas à Laïla.

D’un point de vue cinématique, je ne dirais pas qu’il soit un chef-d’œuvre. L’aspect musical m’a confondue un peu. Les chansons étaient satisfaisantes, mais pas très mémorables. L’histoire d’amour est un peu banale et trop dramatique à la fois. Un homme riche qui s’ennuie, la femme pauvre qui attire ses yeux avec sa beauté et son cœur d’or et la fiancée qui les empêche d’être avec l’un l’autre. Mais l’amour est souvent banal et trop dramatique à la fois, alors ça ne m’embêtait pas trop.

 

D’ailleurs, la vraie intrigue intéressante (à mon avis), c’est l’histoire de l’immigration sans papiers dans le film. C’est un issue très difficile et très relevant par rapport aux actualités d’aujourd’hui. Dans le film, il est présenté d’un perspectif sympathique. On voit la peur des personnages dans le quartier où Laïla habite. On voit aussi comment des gens qui ont de la documentation et ne font pas de mal ne sont pas traités avec l’humanité.

Bien qu’il y ait des sujets sérieux, il est plein des moments touchants et drôles. L’amitié dans la quartier et surtout entres femmes au salon de coiffure est génial. Les amis et la famille de Laïla lui taquine mais ils ne veulent que le meilleur pour elle. Ils sont tellement fiers d’elle qu’ils commencent à fêter avant qu’elle sache si elle a réussi à ses examens ou non. L’interaction entre Laïla et Gab est drôle aussi car elle ne supporte pas ses bêtises.

 

Quant aux personnages, ils semblent tous assez réels, même si je ne les adorais pas tous. D’habitude j’adore les « bad boys » qui devient des héros, mais pas tellement cette fois. Gab, bof. Il était répondait avec compassion quand il a heurté le frère (comme il devrait !) et il a renoncé à son bonheur pour le retour de Tina, mais il l’a fait pour le bonheur de Laïla. J’ai énormément de la sympathie pour Alex. Bien qu’elle soit belle, sophistiquée et elle est folle de Gab, il ne veut pas tellement se marier avec elle. Comme la fiancée, elle aurait eu son cœur ou au moins la vérité quand il s’est rendu compte qu’il était tombé amoureux d’une autre. Elle n’est pas très méchante non plus comme beaucoup des femmes personnages de ce trope. Par contre, j’aimais Laïla. Elle est passionnée et elle veut faire le bien dans le monde. Quand son ami lui confesse l’amour, elle lui traite avec compassion mais elle n’abandonne tout pour lui réconforter. J’adorais qu’elle a du bon caractère et j’espérais que Gab en aurait un peu plus.

 

En conclusion, le film n’est pas très artistique, mais il vaut bien de le regarder. Oui, il faut regarder plusieurs chansons peut-être un peu bizarre mais l’intrigue est intéressante et il aborde un sujet très important.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s