Un bruit étrange et beau

 

Bonjour chers lecteurs!

 

Vous savez l’expression « une image vaut mille mots » ? Ca veut dire que, de temps en temps, il y a des émotions si complexes que les mots ne les expriment pas. L’inverse est aussi vrai à mon avis, mais aujourd’hui je parle d’un mélange des deux. Je parle, bien sûr, des BD. Particulièrement, de « Un bruit étrange et beau » de l’auteur Zed.

Contrairement au stéréotype des BD, « Un bruit étrange et beau » montre vraiment que les BD peuvent être aussi profondes et complexes que les romans. Il s’agit de Don Marcus, un moine qui a fait un vœu de silence. Il parle très peu et il sort très peu pendant 26 ans jusqu’au mort de sa tante. Sa tante était une femme des opinions fortes. Elle adorait Don Marcus (à cette époque, appelé William) mais elle a désapprouvé de ses projets de devenir un moine. En revanche, elle a insisté que tout hérités soient en personne pour la lecture du testament. Il faut que Don Marcus quitte son abbé croulant pour rentrer dans le monde…même pour juste quelques journées. Pendant son séjour dans le monde du bruit et des gens, il essaie de s’adapter à ce monde à la fois familier et tellement étrange.

Le style de l’art est plus réel que, par exemple, Astérix. Dans ce livre, il y a plus de détail et plus d’attention au fond des cadres. Chaque cadre est monotone pour mieux développer le ton. Cela souligne les motifs pendant l’historie : les souvenirs de l’enfance sont bruns, les moments paniqués dans le monde extérieur sont rouges, etc. On voit des souvenirs reviennent encore et encore et cela les couleur dans nos pensées aussi. En addition, les tons muets reflètent son existence muette.

IMG_5408.JPG

C’est une bonne méditation sur le silence et les choix peu orthodoxes. On lui demande plusieurs fois pourquoi il est devenu moine et en plus devenu silencieux. Même si je ne pense pas que je choisirais jamais cette vie, je comprends. Il y a du confort en silence et il y a du confort en isolement. La solitude est souvent l’ennui du soi-même. Ce n’est pas forcement une mauvaise chose, mais il vaut la peine d’essayer être seul plus que confortable. D’ailleurs, il est toujours en conversation avec le personne le plus important dans sa vie: Dieu. Dieu ne lui répond pas, mais ça ne lui dérange pas.

Ce n’est pas quelque chose je lirais d’habitude mais je suis heureuse que je l’ai lu. Il adresse plusieurs problèmes de notre monde modern: les monastères de plus et plus vides, le coût énorme de opérations médicaux, l’abus des drogues, même le “ghosting”. C’est une histoire moderne.

Questions ? Commentaires ? Dites-les-moi au dessous !

 

A bientôt, mes chéries !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s