Les Bandes déssinées

Salut mes chers lecteurs!

Aujourd’hui, je parle des bandes dessinées !

Chez moi, on a l’idée les bandes dessinées et les séries animées sont pour les enfants et pour les « geeks » qui refusent de grandir. C’est vraiment dommage, cette attitude, parce que les bandes dessinées ont beaucoup à nous offrir. Il y a de la nostalgie, oui, mais c’est une forme d’art en soi-même. Il y a de l’aventure et de l’autobiographie, de la comédie et du drame, les BDs qui nous font rigoler et ceux qui nous font pleurer. Grâce à les images, elles engagent des différentes parties du cerveau. On ne doit plus imaginer les images, mais il faut interpréter ce qui se passe et ce que les personnages se sentissent.

Moi, j’adorais les BDs. Comme enfant, le dimanche signifiait le jour des devoirs et des tâches ménagères, le fin du week-end et le fin de s’amuser. Mais il y avait toujours une petite rayons de la lumière : les BDs du journal. J’attendais avec hâte pendant que mes parents cherchaient les meilleurs articles, puis je m’écartais sur ventre dans le salon avec les grandes feuilles pour lire tout le matin. Même aujourd’hui, je n’ose pas les rater quand j’ai un journal. Je me souviens avec tendresse les fois ma mère amenait mon frère et moi au magasin BD (quand il existait). Je ne savais pas où commencer dans les mondes vastes et compliqués des superhéros, mais je lisais « Les aventures de Calvin et Hobbes », « Betty et Veronica », plusieurs mangas et tas d’autres. Lorsque

J’ai toujours appris que les bandes dessinées font une plus grande partie des cultures francophones qu’aux Etats-Unis. Il n’y a pas le même stigma. Je n’entends pas souvent mes amis ou colocs parler des BDs, mais les libraires et bibliothèques ici ont des grandes sélections et je vois plus de gens de tout âge les lire. Il y même un grand magasin au centre ville et plusieurs conférences BD pendant l’année.

Comme étrangère qui apprends la langue, les BDs sont très utiles. Dans un livre, une manque de vocabulaire sophistiquée peut se faire perdu, mais les images donnent plus de contexte dans les BDs. Il se peut que l’on ne sait pas ce qu’une personnage dit, mais ses larmes nous indiquent qu’elle est triste. Il aide beaucoup à interpréter du contexte. En plus, il y a des BDs intéressantes pour tout âge et tous les âges. Même s’ils sont de temps en temps moraliste, ils sont amusants. (Personnellement, je trouve que c’est souvent les adultes qui s’en moquent qui profiteraient le plus des morales d’ailleurs.)

Il se peut que vous vous demandiez: Mais où commencer? Quel types y-a-t-il?  Comme des livres, il y a une grande variété. Il y a des aventures classique, comme Astérix et Tintin, mais il y a aussi les histoires sur passer à l’âge adulte, l’histoires des adultes, les autobiographes, et plusieurs autres choses. L’autre jour, j’ai vu un beau et gros volume qui raconte la guerre de Troie et mon prof recommande des BDs sur l’histoire suisse. Il y a des sagas de beaucoup, beaucoup d’éditions mais on voit aussi les éditions seules. J’en lirai plusieurs pendant les semaines qui suivent, mais je vous advise d’aller à la librairie ou au magasin BD vous-mêmes pour découvrir quelque chose à votre goût.

Je pense que il nous ferra du bien d’adopter l’opinion francophone sur des BDs. Cet art qui nous amène tel de joie et des perspectif différents ne doivent pas être si sous-estimé. Moi, je profiterai de ces avantages le plus que possible.

Quels perspectifs avez-vous sur les BD? Vous lez aimez ou non? Dites-moi au dessous!

A bientôt!

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s